La Captive du désert

Séances

Sélection officielle - Festival de Cannes 1990
Prix Fondation Gan pour le cinéma

Drame poétique de Raymond Depardon (France, 1h38)
Avec Sandrine Bonnaire, Dobi Kore, Isai Kore
Tarif unique : 5€
A voir sur la 25ème heure

Sélection officielle - Festival de Cannes 1990 //
Prix Fondation Gan pour le cinéma //

Drame poétique de Raymond Depardon (France, 1h38) //
Avec Sandrine Bonnaire, Dobi Kore, Isai Kore //

Une femme est détenue en Afrique, dans le désert du Djabo par des guerriers toubous. La caravane de nomades qui en a la garde voyage sans but apparent dans l'immensité des dunes. Les jours se suivent. Au fil des mois, la jeune femme développe des relations avec ses geôliers, les femmes de la caravane, les enfants à qui elle apprend une vieille chanson française...

" S'inspirant librement de l'expérience de Françoise Claustre, prisonnière de rebelles tchadiens au milieu des années 1970, l'ancien photographe de presse Raymond Depardon livre un film contemplatif reposant essentiellement sur la beauté des images. L'illustration du contexte désertique se révèle en effet dépaysant et envoûtant. L'intrigue pour sa part est réduite à l'anecdote mais s'enrichit à l'occasion d'intéressantes notations de moeurs. Sandrine Bonnaire tient le rôle-titre avec aisance et sobriété. " Mediafilm

Tarif unique : 5€
A voir sur la 25ème heure

 

 

Retour

Page publiée le 04 juillet 2012 - Mise à jour le 01 août 2017